Tout sur les thermos | Soupe ramen au miso

Soupe ramen au miso

Pour t’aider à intégrer plus de lunchs chauds à ton quotidien, je t’explique tout ce que tu dois savoir sur les thermos. En prime, j’ai créé une recette de soupe ramen au miso tout simplement parfaite pour les thermos. Enfin, je t’explique ce qu’est le miso et comment l’apprivoiser.

Tout sur les thermos

Le contenant isotherme, plus connu sous le nom de thermos, permet d’apporter des lunchs chauds à l’école ou au travail. En plus de te permettre de varier les lunchs froids, il te permettra d’éviter la file d’attente au micro-ondes.

Comment choisir son thermos?

Afin d’avoir un contenant isotherme qui garde bien la chaleur, il suffit de repérer les mots « double paroi » et « isolation sous-vide ». Ces caractéristiques permettent d’identifier qu’un thermos est de qualité et qu’il gardera ton lunch bien au chaud. De plus, les contenants en inox sont à prioriser puisque ceux en plastique préservent peu la chaleur. [1]

Enfin, le thermos doit conserver la chaleur suffisamment longtemps pour que ton repas soit encore chaud à l’heure du lunch. Par exemple, si tu quittes la maison vers 7h et que tu consommes ton lunch vers 13h, tu dois choisir un contenant qui peut garder ton lunch au chaud pendant un minimum de 6 heures.

Voici quelques modèles que j’aime bien et qui correspondent à ces caractéristiques:

Comment utiliser son thermos?

Pour garder les aliments chauds le plus longtemps possible, il faut préparer le thermos juste avant de partir.

On préchauffe le contenant isotherme en le remplissant d’eau bouillante. On laisse l’eau bouillante avec le couvercle fermé pendant 10 minutes. Pendant ce temps, il faut chauffer le plat qui ira dans le thermos à une température d’environ 90-100°C. La nourriture doit être trop chaude pour être consommée immédiatement. Une fois la nourriture chauffée, il faut vider l’eau du contenant isotherme et y mettre le repas préchauffé. Enfin, on ferme le couvercle le plus rapidement possible et hop, dans la boîte à lunch! [2]

Comment entretenir son thermos?

Pour l’entretien du contenant isotherme, il suffit de le laver à l’eau savonneuse après chaque utilisation et de le ranger ouvert. Ceci permet d’éviter d’y enfermer les odeurs. De plus, laisser tremper le thermos dans de l’eau additionnée de bicarbonate de sodium peut contribuer à éliminer les odeurs. Il est bien d’effectuer cette tâche une fois par semaine ou au besoin. [3]

Enfin, à moins d’indication contraire du fabricant, il n’est pas recommandé de mettre le contenant isotherme au micro-ondes ou au lave-vaisselle.

Quoi mettre dans son thermos?

Les aliments dont la texture serait modifiée par les températures élevées tels que les poissons, les légumes vapeur et les viandes grillées sont à éviter. Ces aliments pourraient devenir trop mous ou trop secs lorsqu’ils passent du temps dans le contenant isotherme. [2] Ainsi, le contenant isotherme est approprié pour les plats en sauce, les mijotés, les pâtes avec sauce, le chili, le pâté chinois, les soupes et les potages. Je suggère ces recettes qui seront parfaites pour le thermos :

Soupe ramen au miso

Afin de mettre à l’essai ton contenant isotherme, je t’invite à essayer cette recette de soupe ramen au miso qui est parfaite pour les thermos. Cette soupe-repas végétarienne est composée de garnitures que l’on apporte dans un plat froid afin de laisser plus de place dans le contenant isotherme pour le bouillon. Lorsque tu es prêt(e) à manger, il ne reste qu’à verser le bouillon chaud sur les garnitures afin de les réchauffer. Ainsi, tu auras une portion suffisante et les légumes seront encore croquants. Le bouillon de cette soupe contient du miso: un ingrédient peu connu mais pourtant très utile!

Recette soupe Ramen miso, oeuf et légumes | Comment utiliser un thermos pour les boîtes à lunch?

Le miso

Qu’est-ce que le miso?

Le miso est une pâte fermentée composée de fèves de soya, de céréale (très souvent du riz ou de l’orge) et de sel. [4] C’est un ingrédient très utilisé en cuisine japonaise pour ajouter une touche de salé et une délicieuse saveur umami à plusieurs plats. [5] C’est un ingrédient très utile à posséder dans son garde-manger puisqu’il peut être intégré dans toutes sortes de soupes, dans des sauces et même dans les desserts. En plus d’avoir de nombreuses utilités, le miso se conserve très longtemps au réfrigérateur une fois ouvert.

Les types de miso

Il existe différents types de miso de diverses couleurs. En épicerie, on retrouve principalement le miso jaune, le rouge et le noir dans la section réfrigérée où se trouvent les autres produits à base de soya. La couleur est tout simplement reliée au type de céréale utilisé pour la fabrication.

Le miso jaune, aussi appelé miso blanc, possède un goût plus subtil. Le miso rouge, pour sa part, est fermenté un peu plus longtemps, ce qui lui confère un goût plus prononcé. Enfin, le miso noir est le plus fort et celui ayant le goût le plus particulier. [4, 6] Pour ma part, j’ai utilisé un miso rouge qui donne un goût intéressant à la recette sans être trop prononcé.

Pot de miso rouge devant soupe ramen au miso | Qu'est-ce que le miso?

Les bienfaits du miso

Puisque le miso est fermenté, c’est un aliment qui contient de bonnes bactéries et enzymes et qui serait bénéfique pour le système digestif. C’est pourquoi il est traditionnellement ajouté à la fin de la cuisson. [7] De cette façon, on conserve ses bienfaits, mais également sa saveur particulière. [4] Bien évidemment, il ne faut pas croire que le miso pourra régler tous nos problèmes digestifs !

Soupe ramen au miso

 

  • 225 g de nouilles chinoises de type ramen

Bouillon

  • 15 ml (1 c. à soupe) d’huile végétale
  • 15 ml (1 c. à soupe) de gingembre frais râpé
  • 1 gousse d’ail, hachée finement
  • 2 oignons verts, émincés
  • 1 L (4 tasses) d’eau
  • 30 ml (1 c. à soupe) de sauce soya à teneur réduite en sodium
  • 5 ml (1 c. à thé) de sriracha
  • 15 ml (2 c. à soupe) de pâte de miso rouge

Garnitures

  • 125 ml (1/2 tasse) de maïs surgelé
  • 1 grosse carotte pelée, râpée
  • 125 ml (1/2 tasse) de pois mange-tout
  • 250 ml (1 tasse) d’edamames
  • 30 ml (2 c. à soupe) de graines de sésame
  • 4 oeufs cuits durs, écalés et coupés en deux*
  1. Dans une grande casserole d’eau bouillante, cuire les nouilles ramen selon les indications sur l’emballage. Égoutter, rincer et réserver.  

  2. Dans la même grande casserole, chauffer l’huile à feu moyen et faire revenir l’ail, le gingembre et les oignons verts.  

  3. Ajouter l’eau, la sauce soya et la sriracha puis porter à ébullition.  

  4. Laisser mijoter 15 minutes puis ajouter le miso.** Retirer du feu.

  5. Monter les bols avec les garnitures.

  6. Ajouter le bouillon chaud sur les garnitures puis laisser reposer quelques minutes avant de déguster.

*Pour une version végane, remplacer les oeufs par des cubes de tofu grillés dans la poêle. 

**Utiliser un fouet pour intégrer le miso au bouillon. Sinon, il risque de seulement couler au fond.

Pour plus d’inspirations pour vos lunchs, six de mes collègues ont partagé ou partageront également une recette pour les lunchs cette semaine. Voici les liens des recettes déjà partagées si tu souhaites en savoir plus :

Références

[1] Le thermos, votre allié pour la rentrée

[2] Le thermos à la rescousse!

[3] C’est la rentrée? Vite, un thermos!

[4] Comment cuisiner avec le miso

[5] What is miso?

[6] Les différents types de miso

[7] Les vertus de la soupe miso

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recipe Rating




Scroll to Top